Nouvelles recettes

Meilleur de : Diaporama du New York Wine & Food Festival 2010

Meilleur de : Diaporama du New York Wine & Food Festival 2010


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Oubliez les jeux de mots idiots Meatball Madness que vous pourriez faire, car la qualité de la nourriture lors de l'événement de cette année n'était pas une blague. Donatella Arpaia de Mia Dona est sortie victorieuse, mais non sans une rude concurrence de la part de The Meatball Shop et de Pulino's.

Boulettes de porc épicées avec sauce à la viande épicée et polenta (boutique de boulettes de viande).

La folie des boulettes de viande

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Oubliez les jeux de mots idiots Meatball Madness que vous pourriez faire, car la qualité de la nourriture lors de l'événement de cette année n'était pas une blague. Donatella Arpaia de Mia Dona est sortie victorieuse, mais non sans une rude concurrence de la part de The Meatball Shop et de Pulino's.

Boulettes de porc épicées avec sauce à la viande épicée et polenta (boutique de boulettes de viande).

La folie des boulettes de viande

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Mini héros de boulettes de viande (Cie.)

La folie des boulettes de viande

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Boulette de veau rôtie avec glaçage à la truffe noire et polenta aux herbes (Ciano)

La folie des boulettes de viande

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Glace Italienne PB&J (Led Zeppole)

La folie des boulettes de viande

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

L'animatrice de Meatball Madness Giada De Laurentiis.

Bacon, Bourbon & Le Blues

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Imaginez un hôtel chic, un groupe de blues en plein essor et un air chargé d'une odeur de bacon, et vous devriez avoir une bonne impression de la scène chez Bacon, Bourbon & The Blues. Organisé par Todd English, les invités de l'événement ont apprécié une sélection de bouchées au porc, y compris le bacon séché maison de RUB BBQ. Et pour boire? Un cocktail de bourbon infusé au bacon, naturellement.

Bacon fumé maison et poitrine de porc Berkshire (barbecue à frotter)

Bacon, Bourbon & Le Blues

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Sliders de rillettes de porc croustillantes (Ça Va).

Burger Bash

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Yasmin Fahr

Malgré Spike Mendelsohn de Good Stuff Eatery (et champion de l'année dernière) portant une couronne et une cape de velours rouge, Shake Shack a finalement remporté le plus de votes - c'était peut-être leurs milkshakes et leurs jolies tenues.

Cheeseburger au bacon chipotle avec sauce secrète et stout à l'érable (The Dutch)

Bacon, Bourbon & Le Blues

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Cocktail queue de cochon avec whisky infusé au bacon.

Burger Bash

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Yasmin Fahr

Steak House Burger et frites de patates douces (67 Burger).

Tacos & Tequila

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Yasmin Fahr

Après avoir gravi les escaliers traîtres du loft Soho où Tacos & Tequila a eu lieu cette année, les invités ont été accueillis par une grande station Patron blanche et alléchante au milieu de la pièce. Les barmans utilisaient des cocktails forts qui étaient parfaits pour accompagner la délicieuse gamme de tacos - jusqu'à ce qu'ils manquent de tequila.

Taco de poisson avec Pico de Gallo (Mondrian SoHo)

Tacos & Tequila

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Yasmin Fahr

Tacos au bœuf râpé avec fromage Cotija (Sueños).

Tacos & Tequila

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Yasmin Fahr

Crevettes Alhinho Tacos (Aldea).

Affrontement des sommeliers

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Les œnophiles et les professionnels du vin se sont affrontés lors de cette confrontation en sept rounds de style éliminatoire. Et tandis que le point culminant de la confrontation entre les sommeliers de la côte Est et de la côte ouest était l'étoffe d'un drame épique sur grand écran, le rappeur Wine J$ (capitaine au Modern) a volé la vedette avec des rimes qui ont placé Châteaux Neuf du Pape sur "Drop" de Snoop Dogg. C'est comme si c'était chaud."

Sommelier Jordan Salcito (Nick and Toni's, East Hampton).

Affrontement des sommeliers

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Maître Sommelier Richard Betts.

Affrontement des sommeliers

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Sommelier Showdown vainqueur Michael Madrigale (sommelier, Bar Boulud).

Dîner Dîner Privé Interactif Vin

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Six plats au Del Posto - chacun préparé par un chef étoilé différent, dont Mark Ladner, Cesare Casella et Lidia Bastianich. Chaque plat était servi avec deux accords mets-vins à l'aveugle, et un sommelier de renom était assis à table pour vous guider tout au long de l'expérience de dégustation.

Les vins étaient servis à l'aveugle puis dévoilés après chaque plat.

Affrontement de sandwich ultime

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Tyler Florence, l'hôte du premier Sandwich Showdown du festival, n'avait qu'une question pour le public : « Saviez-vous que vous pourriez vous amuser autant entre deux tranches de pain ? L'équipe de Blue Ribbon l'a clairement fait - remportant la grande victoire pour leur excellent Bone Marrow et Marmelade de Queue de Bœuf Sandwich.

Sandwich à la moelle osseuse et à la marmelade de queue de bœuf (ruban bleu).

Affrontement de sandwich ultime

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Dericious Cheesesteak et président Bao (Baohaus).

Affrontement de sandwich ultime

Photo gracieuseté de Maryse Chevrière

Mini Homard Roll au Foie Gras (The Lobster Place).


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, la meilleure femme chef d'Amérique latine Kamilla Seidler, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef du Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant de chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille est épanouie - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télévisée documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, la meilleure femme chef d'Amérique latine Kamilla Seidler, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef du Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant de chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille est épanouie - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télévisée documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, la meilleure femme chef d'Amérique latine Kamilla Seidler, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef du Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant de chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille est épanouie - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télévisée documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, la meilleure femme chef d'Amérique latine Kamilla Seidler, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef du Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant de chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille est épanouie - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télévisée documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, la meilleure femme chef d'Amérique latine Kamilla Seidler, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef du Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant de chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille est épanouie - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne.Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, Kamilla Seidler, la meilleure femme chef d'Amérique latine, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef de Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant-chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille s'épanouit - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, Kamilla Seidler, la meilleure femme chef d'Amérique latine, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef de Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant-chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter.Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille s'épanouit - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, Kamilla Seidler, la meilleure femme chef d'Amérique latine, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef de Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant-chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille s'épanouit - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, Kamilla Seidler, la meilleure femme chef d'Amérique latine, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef de Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin.Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant-chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille s'épanouit - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Sept productions d'Argentine, du Danemark, d'Estonie, d'Allemagne, d'Israël, d'Italie, du Japon, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, dont cinq premiers films, composent la section Festival de San Sebastian organisée conjointement avec le Basque Culinary Center et en collaboration avec la Berlinale

Culinary Zinema, la section du Festival de San Sebastian alliant cinéma et gastronomie, consistera en sa septième édition de sept films racontant des histoires s'inspirant des gastronomies d'Asie et d'Europe. Le film de clôture nous est présenté par Michael Winterbottom, applaudi avec l'Ours d'Argent (Dans ce monde) et la Coquille d'Argent du Meilleur Réalisateur (Gênes), qui présentera, aux côtés de Steve Coogan et Rob Brydon, Le voyage en Espagne.


Les billets combinés pour les projections et leurs dîners seront mis en vente sur les sites du Festival et de Kutxabank le 4 septembre au prix de 70 euros. Les billets pour les projections seules peuvent être achetés à partir du 17 septembre au prix de 7,20 euros.

Le film d'ouverture, Étoiles Michelin - Contes de la cuisine, revient sur les hauts et les bas du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie. Il est réalisé par Rasmus Dinesen, auteur des films Det forbudte landhold (L'équipe interdite), à propos de la première équipe nationale de football tibétaine Verdens bedste kok (Le meilleur chef du monde), sur la victoire du chef danois Rasmus Kofoed au championnat du Bocuse d'Or et la série télé documentaire Chefs étoilés sur les restaurants étoilés Michelin.

Laura Collado a collaboré avec Justin Webster (Muerte en León et El fin de ETA / La disparition d'ETA, Zinemira 2016) sur la série Al Jazeera Les gens et le pouvoir. Jim Loomis a travaillé comme directeur de la photographie et monteur pour des productions de la BBC, ARTE et CNN. Ensemble, ils dirigent le long métrage Construire Albert, sur le « chef le plus sous-estimé du monde », Albert Adrià, frère de celui qui a créé El Bulli.

Dans son premier long métrage, E il cibo va / Nourriture sur le pouce, Mercedes Córdova, réalisatrice du court métrage primé Acá nunca está nublado, se penche sur la tradition de la cuisine italienne dans la diaspora cent ans après que des millions d'Italiens aient immigré en Argentine.

Un autre premier travail est Le pâtissier, d'Ofir Raul Graizer, dont le court métrage La discothèque projeté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015. Le film, une coproduction entre l'Allemagne et Israël en compétition à Karlovy Vary, raconte l'histoire d'un jeune pâtissier allemand qui part pour Jérusalem à la recherche de réponses à la mort de son amant.

Koki Shigeno, réalisateur chevronné de documentaires télévisés, vient de réaliser son premier long métrage, Têtes de ramen, sélectionné pour Hot Docs (Festival International Canadien du Film Documentaire). Le film suit Osamu Tomita, aujourd'hui roi des ramen au Japon, dans une tournée de 15 mois de la vie des maîtres de ce plat et de ses légions d'adeptes.

Masakazu Fukatsu fait ses débuts dans des longs métrages avec Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa, l'histoire vraie d'un père et de sa fille -qui est devenue virale sur les réseaux sociaux- réunie par le bento boîte dans laquelle les gens transportent leurs paniers-repas au Japon.

Michael Winterbottom, à qui le Festival a consacré une rétrospective en 2003, était autrefois en sélection officielle avec Neuf chansons (2004), lauréat du prix de la meilleure photographie, Tristam Shandy : une histoire de coq et de taureau (2005) et Gênes (2008), récompensé par le Silver Shell du meilleur réalisateur. Le voyage en Espagne, sélectionné pour Tribeca, est sa première incursion au Culinary Zinema. Après Le voyage et Le voyage en Italie, Winterbottom renouvelle sa collaboration avec les acteurs Steve Coogan (Philomène) et Rob Brydon (Est-ce que je te mentirais?) pour analyser six repas dans six lieux lors d'un road trip à travers l'Espagne, de l'Atlantique à la côte méditerranéenne.

Pour compléter l'expérience, les projections seront suivies de repas liés au contenu des films. Elena Arzak, du restaurant 3* Michelin Arzak à Saint-Sébastien, Kamilla Seidler, la meilleure femme chef d'Amérique latine, de Gustu à La Paz et Alain Weissgerber, du restaurant Taubenkobel situé dans la ville autrichienne de Schützen am Gebirge, créeront le dîner d'ouverture. Rubén Trincado, du restaurant Mirador de Ulía à San Sebastián, Daniel López, du restaurant Kokotxa à San Sebastián, et Kepa Txapartegi, du restaurant Alameda à Hondarribia, s'inspireront du film Construire Albert. Le chef japonais Mutsuo Kowaki préparera un délicieux panier-repas en hommage à l'histoire de Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa. Osamu Tomita, le plus prestigieux des chefs de ramen japonais, préparera le repas qui suivra Têtes de ramen. Andrea Tumbarello, chef du Don Giovanni, le restaurant italien par excellence de Madrid, évoquera la cuisine en exil de E il cibo va. Tomás Kalika, qui récupère l'héritage des recettes de cuisine juive du monde entier dans son restaurant de Buenos Aires Mishiguene, et le chef de Ni Neu, Mikel Gallo, s'inspireront de Le Pâtissier. A l'exception de ce dîner, qui aura lieu à Ni Neu, les autres seront accueillis par le Basque Culinary Center. Enfin, le chef mexicain Enrique Fleischmann, propriétaire du Txoko à Getaria et du Bailara à Bidania, préparera le dîner de clôture avec Jorge Maestro, chef du nöla (Siguënza). Txoko et nöla sont deux des restaurants présentés dans Le voyage en Espagne.


La section Culinary Zinema est sponsorisée par Nespresso.

23 septembre :

Étoiles Michelin - Contes de la cuisine

Film de la soirée d'ouverture

À un moment où l'humanité est obsédée par la nourriture -photographier chaque plat, adorer les cuisiniers et afficher des trophées sur les réseaux sociaux-, ce documentaire passe sous la surface et offre une vision approfondie, honnête et pertinente du monde et du jour- aujourd'hui des chefs et des restaurants Michelin. Raconter des histoires à partir d'un grand menu de temples culinaires ainsi que creuser dans la grandeur et les défauts du Guide Michelin dans cet âge d'or de la gastronomie.

24 septembre :

Le pâtissier

Ofir Raul Graizer (Allemagne - Israël)

Jeter: Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Strauss, Sandra Sade, Roy Miller

Thomas, un jeune pâtissier allemand, a une liaison avec Oren, un Israélien marié qui fait de fréquents voyages d'affaires à Berlin. Quand Oren meurt dans un accident de voiture en Israël, Thomas se dirige vers Jérusalem à la recherche de réponses à sa mort. Sous un faux nom, Thomas se faufile dans la vie d'Anat, l'épouse récemment veuve de son amant, au point de devenir assistant-chef dans son bar.

25 septembre :

Têtes de ramen

Osamu Tomita, le roi régnant du ramen au Japon, nous plonge dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle de la création de la soupe et des nouilles parfaites, et sa recherche incessante d'ingrédients de la plus haute qualité. Il s'agit d'un record documentaire de 15 mois dans la vie des meilleurs maîtres de ramen du Japon et de leurs légions de fans dévoués.

26 septembre :

E il cibo va / Nourriture sur le pouce

Mercedes Córdova (Argentine - Italie - USA)

La culture gastronomique est le résultat des voyages de l'homme à la recherche de nouvelles choses à manger. Pour preuve, il suffit de regarder comment la nourriture italienne a voyagé en Amérique avec les migrations de masse. Près de cent ans plus tard, en retraçant les traces de l'alimentation et de son voyage à New York et Buenos Aires, nous retrouvons aujourd'hui les fondements d'une nouvelle tradition de la cuisine italienne en exil. Quel rapport entretient-il avec son pays d'origine ? Peut-on parler de cuisine italienne en dehors de l'Italie ?

27 septembre :

Papa no obento wa sekaiichi / Boîte à lunch de papa

Jeter: Toshimi Watanabe, Reina Takeda

Il s'agit d'une histoire vraie et réconfortante du père et de la fille liés par bento, le déjeuner japonais emballé dans une boîte. Tout au long de ses trois années au lycée, la jeune fille mangera le bento fait pour elle chaque jour par son père. Le dernier jour, elle a découvert que sa boîte à lunch contenait une photo du tout premier bento que son père avait fait pour elle avec un message manuscrit de sa part. La jeune fille a tweeté l'événement, faisant pleurer 350 000 personnes sur Twitter. Le message a été retweeté plus de 80 000 fois et a obtenu 260 000 « j'aime ».

28 septembre :

Construire Albert

Laura Collado, Jim Loomis (Espagne - Estonie)

A l'aube du 21ème siècle, le restaurant El Bulli a révolutionné le monde de la gastronomie, faisant du chef Ferran Adrià le roi de la haute cuisine. Derrière un tel succès, se cache un génie créatif méconnu : le frère cadet de Ferran, Albert. En 2013, Albert Adrià était considéré comme le chef le plus sous-estimé au monde. Enigma, la couronne de son empire gastronomique s'ouvre avec un objectif clair : devenir l'un des meilleurs restaurants du monde. C'est la tentative d'Albert d'échapper à l'ombre du légendaire El Bulli et d'entrer au Panthéon des grands chefs.

29 septembre :

Le voyage en Espagne

Jeter: Steve Coogan, Rob Brydon

Film de la soirée de clôture

Michael Winterbottom est sur la route pour la troisième fois avec Steve Coogan et Rob Brydon, après leur succès avec Le voyage et Le voyage en Italie. Six repas dans six endroits différents lors d'un road trip à travers l'Espagne de l'Atlantique Nord à la côte méditerranéenne - visitant la Cantabrie, le Pays basque, l'Aragon, la Rioja, la Castille La Manche et se terminant en Andalousie. Steve, maintenant âgé de 50 ans, poursuit toujours l'amour - il veut se remettre avec son ex-petite amie Mischa, mais elle est avec un autre homme. La carrière d'acteur de Rob va de mieux en mieux, sa vie de famille s'épanouit - il a eu un autre enfant depuis que Steve l'a vu pour la dernière fois. Steve vient de jouer le rôle de chef dans une série télévisée américaine et est invité à faire une série de critiques de restaurants en Espagne pour faire connaître l'émission. Comme d'habitude, Rob écrira les articles de journaux, cette fois en s'inspirant de Don Quichotte. Pendant ce temps, Steve espère écrire un livre plus ambitieux basé sur ce voyage et ses expériences antérieures en Espagne. Il s'imagine dans la tradition d'écrivains comme Orwell, Hemingway et Laurie Lee. Après tout, Steve est maintenant un écrivain nominé aux Oscars.


Voir la vidéo: New Yorkin matkalla. 2008 osa 1 (Novembre 2022).